Allaiter protège votre bébé !

Allaiter protège votre bébé !

Allaitement & COVID-19

Dès la conception, la femme et la future famille se projettent dans une parentalité pensée et rêvée. C’est dans la mise en place de l’allaitement maternel et dans l’élaboration de leur parentalité que leurs besoins vont émaner.

L’allaitement maternel est une valeur sûre en matière de croissance et d’immunité pour nos bébés.

Lors d’un état d’urgence sanitaire, l’allaitement est un choix censé. Il nécessite des informations claires et un choix éclairé pour bien démarrer.

La tétée dans la première heure de naissance protège le bébé contre les infections virales.

Pour toutes femmes qui accouchent dans cette crise sanitaire, l’accouchement et l’allaitement sont souvent accompagnés d’anxiété et de peur.

Sachez que le virus n’est pas détecté dans le lait maternel.

Perspective scientifique

En 2020 le virus COVID-19 fait partie d’une grande famille de Coronavirus appelé aussi SARS-CoV-2. Covid pour Co (corona), VI (virus), D (disease). Les symptômes ressemblent à une grippe saisonnière avec une fièvre supérieure à 38 °C, associée à des signes respiratoires, parfois des troubles digestifs. Sa transmission s’effectue essentiellement par les gouttelettes respiratoires et après un contact avec les mains et les surfaces (persistance sur une surface durant plusieurs heures). Sa contagiosité est importante et pourrait concerner des personnes ne déclarant pas de symptôme. L’objectif est donc de limiter la propagation en limitant les contacts physiques et d’utiliser les gestes barrières comme le confinement, le lavage des mains régulier, le nettoyage rigoureux des surfaces.

Une citation récente du Dr. Marc Pillot est pertinente : « La prudence est de mise surtout au contact des personnes sensibles, les femmes enceintes et les jeunes nourrissons non contaminés »(14)

Allaitement maternel, les avantages !

C’est en limitant la propagation du virus que le taux de morbi-mortalité va diminuer.

Au cœur de cette pandémie, il est impératif de rappeler l’effet protecteur de l’allaitement maternel. Le lait maternel humain est antimicrobien et antiviral. Il renforce l’immunité du bébé, diminue leur vulnérabilité aux infections et leur nombre d’hospitalisations.

Il est hautement bénéfique d’allaiter directement au sein.

L’allaitement est recommandé de manière exclusive jusqu’à 6 mois et de manière partielle jusqu’à au moins deux ans. Par ailleurs, un allaitement mixte (allaitement et préparations pour nourrisson) apportera un degré de protection supérieur à un non allaitement.

L’effet protecteur est important surtout les premiers jours grâce au colostrum de part, la présence accrue des anticorps IgA, (immunoglobuline spécifique) et des millions de globules blancs fabriqués luttant contre les infections.

 Selon Suzanne Colson, Il est indispensable de mettre le bébé « à la bonne adresse » les trois premiers jours au minimum. Le « Tummy-time » naturel ou le contact ventral continu du bébé contre sa mère favorise le bon démarrage de l’allaitement, l’efficacité des tétées et le développement de la motricité du bébé. Ce qui est intéressant dans l’approche « Biological Nurturing » ou l’allaitement instinctif, c’est de prendre le temps d’observer les comportements spontanés des mères et leur bébé. Les réflexes du bébé l’aide à trouver une position le plus souvent proche de celle qu’il avait dans le ventre pour optimiser et rendre pérenne l’allaitement maternel.

Le lait maternel couvre parfaitement les besoins nutritionnels et optimise la croissance du nourrisson en fonction de son âge au-delà de ses propriétés auto-immunes ! De plus, les hormones de croissance naturellement présentes dans le lait maternel (contrairement au lait de préparation pour nourrissons où elles sont absentes) contribuent fortement au développement harmonieux de l’enfant.

Le portage sécuritaire permettra également de garder le bébé en contact proximal pour favoriser l’allaitement maternel et l’attachement mère bébé.

Règles d’Or . . .  

Si vous êtes en bonne santé, vous n’avez pas de symptômes :

  • Respectez les règles du confinement
  • Lavez-vous les mains rigoureusement et souvent
  • Pratiquez le BN « garder votre bébé à la bonne adresse » autant que possible et proposer l’allaitement à votre bébé en état de veille et de sommeil
  • Allaitez votre bébé pour renforcer ses défenses immunitaires

Si vous avez des symptômes ou êtes positive au COVID-19 :

  • Lavez-vous les mains systématiquement avant et après avoir été en contact avec votre bébé.
  • Portez un masque chirurgical lorsque votre bébé est au sein ou dans vos bras.
  • Désinfectez les surfaces et les jouets de votre bébé

Si vous êtes hospitalisée :

  • Tirez votre lait que si la mise au sein est impossible (1), tout en prenant les précautions nécessaires
  • Administrez le lait maternel à votre nourrisson par une personne en bonne santé
  • Ne donnez pas de biberon; préférez la tasse, le dispositif d’aide à l’allaitement au doigt avec un gant de préférence, le verre, la cuillère, la seringue, la pipette
  • Si vous cohabitez avec votre bébé, le lit doit être à 2 mètres de distance de votre lit

En cas de contamination maternelle durant la période périnatale, la prise en charge se fera au « cas par cas ». L’état de la mère sera pris en compte ainsi que la vigilance de l’application des gestes barrières dans les établissements d’accueil.

En bref

En cas de non contamination

  • Respectez les règles d’hygiène strictes et le confinement  
  • Prenez soin de votre confort pour allaiter votre bébé
  • Favorisez la mise au sein en direct et le portage

En cas de contamination

  • Respectez les règles d’hygiène strictes et le confinement
  • Limitez le risque d’exposition du nourrisson aux sécrétions respiratoires
  • Désinfectez les surfaces et les jouets selon les modalités
  • Maintenez votre lactation avec un tire-lait si votre condition générale ne permet pas la mise au sein
  • Familiarisez-vous avec les modalités de désinfection du tire-lait selon la procédure de bionettoyage
  • Administrez le lait maternel à votre enfant par une personne en bonne santé et pas au biberon
  • Familiarisez-vous avec les modes de conservation du lait maternel

Attention : Pour les bébés de moins d’un mois, limiter le risque d’exposition du nourrisson aux secrétions respiratoire d’autrui ; c’est à dire ne pas laisser le bébé dans les bras des personnes étrangères à votre foyer.

Don de lait et COVID-19

La pénurie de lait maternel est un risque pour les nouveau-nés prématurés. Il s’agit pour eux d’une chance supplémentaire de bénéficier d’une alimentation au plus près de leurs besoins et de leur apporter les anticorps nécessaires pour lutter contre les bactéries et les virus.

Les recommandations sont identiques et les trois critères suivants ont été ajoutés au questionnaire de santé habituel adressé aux donneuses :

  • Symptômes évocateurs du COVID-19 (fièvre, toux…)
  • Un contact avec un porteur atteint
  • Un séjour récent dans les régions touchées.

Renseignez-vous auprès des lactariums de votre région pour faire un don !

http://association-des-lactariums-de-france.fr

 Afin de lutter contre la pénurie des préparations pour nourrisson, l’allaitement reste le meilleur choix pour satisfaire de manière gratuite, intarissable et la plus adaptée, les besoins de nos bébés.

Professionnels accompagnants

  • Ne pas séparer la mère et le bébé en cas de COVID-19
  • Ne pas dévaloriser les avantages du lait maternel (Le lait humain est une couverture immunitaire inégalable et parfaitement adaptée à l’environnement microbien et viral de la mère)
  • Encourager les mères à être pro-active et à allaiter leur bébé « à la bonne adresse » pour favoriser l’attachement et l’allaitement prolongé

Pour trouver une personne spécialisée en allaitement ; renseignez vous sur le site des consultantes en lactation IBCLC https://www.consultants-lactation.org/les-ibclc/

Pensons également à l’écologie dans cet état d’urgence mondiale. L’allaitement maternel c’est « zéro déchet ».Du producteur directement au consommateur !

 Allaiter : ECO BIO LOGIQUE !!!

Utiliser un tire-lait par personne infectée, la mise en place de précautions du lavage des mains avant et après l’expression sont recommandées, toutes les pièces du tire-lait en contact avec le lait maternel doivent être lavées et l’ensemble du tire-lait désinfecté selon les normes de bionettoyage.

Rédactrice : 

Céline BOURGANEUF
Consultante en lactation IBCLC
Accompagnante BN, Approche Colson
celinebourganeuf.com

Références :

  1. Cas mondiaux de la Covid-19 : https ://www.gisaid.org/epiflu- applications/global-cases-covid-19/ le 12/03/2020 4

 2. INSERM : Dossier sur les Coronavirus – Du simple rhume au syndrome respiratoire aigu sévère – https ://www.inserm.fr/information-en- sante/dossiers-information/coronavirus-sras-cov-et-mers-cov

 3. OMS : Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) : questions-réponses https ://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus- 2019/advice-for-public/q-a-coronaviruses

 4. Santé Publique France : Covid-19 : ce que l’on sait sur le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 – https://www.santepubliquefrance.fr/

 5. Wu Z, Mc Googan JM. : Characteristics of and Important Lessons From the Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) Outbreak in China : Summary of a Report of 72 314 Cases From the Chinese Center for Disease Control and Prevention. JAMA. Published online February 24, 2020. https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2762130

 6. Favre G, Pomar L and al : 2019-nCoV epidemic : what about pregnancies ? The Lancet February 06, 2020 https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140- 6736(20)30311-1/fulltext

 7. Huijun Chen, Juanjuan Guo, Chen Wang and al : Clinical characteristics and intrauterine vertical transmission potential of COVID-19 infection in nine pregnant women : a retrospective review of medical records The Lancet, Volume 395, Issue 10226, P809-815, March 07, 2020 https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140- 6736(20)30360-3/fulltext

 8. Jie Qiao : What are the risks of COVID-19 infection in pregnant women ? The Lancet, Volume 395, Issue 10226, P760-762, March 07,2020 https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140- 6736(20)30365-2/fulltext

 9. Wei M, Yuan J, Liu Y and al. Novel Coronavirus Infection in Hospitalized Infants Under 1 Year of Age in China. JAMA. Published online February 14, 2020. https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2761659

 10. Pr Jérome Salomon, Directeur Général de la Santé, le 11/03/2020

 11. Santé Publique France : Grippe – Bulletin épidémiologique du 04/03/2020

 12. Dr Jack Newman : How Breast Milk Protects Newborns (site LLL Chine) https://mp.weixin.qq.com/s/Hh6J2leEanO0rbm3Pp8b8Q

 13. Recommandation régional COVID-19 en maternité ARS COVID-19 – Doctrine Maternités, version 1, 20/03/2020, Page 1 sur 19 https://www.iledefrance.ars.sante.fr/coronavirus-covid-19

  14. Maladie COVID-19 : Epidémie, maternité et allaitement (article LLL France) Dr Marc Pilliot, Pédiatre 12/03/2020https://www.lllfrance.org/vous-informer/actualites/2106-allaitement-et-coronavirus

 15. Biological nurturing, l’art de l’allaitement instinctif, Praeclarus Press,Dr Suzanne Colson, édition 2019

Démarrer un allaitement

Démarrer un allaitement

L’allaitement instinctif

La perspective Biological Nurturing se base essentiellement sur le confort de la MERE et de l’enfant dès la naissance. 
La Biological Nurturing « BN » est un concept élaboré par Suzanne Colson, sage femme doctorante de plus de 40 années d’expériences. Elle démontre par sa thèse et ses nombreuses observations l’importance des comportements innés à la fois des femmes allaitantes et des nouveau-nés qui favorisent le bon démarrage de l’allaitement maternel.
La « BN »; ensemble de mécanismes qui met en exergue plusieurs composantes prenant en compte le confort maternel et le confort de l’enfant pour favoriser l’allaitement maternel.
Les composantes incluent la position, le comportement et l’éveil à la fois de la mère et du bébé.
La position semi inclinée « transat » de la mère est le meilleur confort de celle ci pour allaiter. Elle permet la détente  et l’expression des hormones de l’allaitement naturellement. Ainsi, une tétée efficace et confortable pour l’enfant qui est placé sur sa mère est facilité.
Les mécanismes augmentent la surface de contact, augmentent le nombre des positions d’allaitement (360), utilisent la gravité et le soutien du corps maternel à 100%. Ainsi, les interactions positionnelles et le contact essentiel des yeux de la dyade permettent l’optimisation de l’allaitement maternel.
En général les bébés utilisent les mouvements « réflexes » involontaires, naturels pour migrer vers le sein maternel. Lorsque l’enfant est installé en « BN », les réflexes sont exprimés de manière équilibré et permettent une prise du sein optimale. La gravité est un atout dans cette position. Elle permet l’émoussement des réflexes archaïques. 
En effet, la FORCE et l’AMPLITUDE de ses mouvements sont régulées par la gravité. Le bébé utilise ainsi la gravité, la sécurité affective, la complexion hormonale de sa mère pour s’éveiller, se stabiliser, se sécuriser, s’endormir, s’accrocher au sein et téter efficacement et au bon moment.
L’enfant en contact sur sa mère, optimise ses réflexes et augmente sa capacité à prendre le sein de manière physiologique en se trouvant « A la bonne adresse » c’est à dire sur le sein de sa mère en période d’éveil ET de sommeil. 
La place de l’enfant est avec sa mère (dans la continuité de la grossesse) l’un contre l’autre et non l’un à coté de l’autre les premiers jours. le contact continu du sein et du visage de l’enfant est indispensable contrairement au peau à peau pour favoriser l’allaitement maternel.
Dans le ventre maternel, le fœtus est nourri en continue par le cordon ombilical. La continuité après la naissance est celle de nourrir l’enfant au sein quand celui ci en ressent le besoin et montre des signes de succion lorsqu’il est en bonne santé. Le bon moment est donc celui décidé par le nouveau né lorsqu’il est en position « BN ».
« Nous pensons que nous devons enseigner à la mère des techniques, des habitudes, pour allaiter et oublions ses comportements innés, instinctifs. La société pense que nous devons mettre le bébé au sein quand nous le planifions alors qu’un bon positionnement par la mère en bonne santé suffit à laisser le bébé prendre le sein avec ses compétences innées et acquises lorsqu’il est sur le sein maternel. Le contact proximal permet l’accordage de la dyade mère bébé et l’inscrit ainsi dans une continuité d’élan de vie. »
Mamans et futures mamans, faites vous CONFIANCE, la clé d’un bon allaitement se trouve dans nos gènes dans nos réflexes de mammifère que nous sommes toutes ainsi que nos bébés !
Professionnels et futures professionnels, prenons le temps d’observer les comportements innés et acquis des femmes et des nouveau-nés avant d’intervenir et de risquer de perturber l’allaitement maternel au naturel. Donnons nous simplement les moyens d’établir un cadre sécurisant pour l’allaitement.

Rédactrice : 

Céline BOURGANEUF
Consultante en lactation IBCLC
Accompagnante BN, Approche Colson
celinebourganeuf.com

Diversification Alimentaire

Diversification Alimentaire

DME

Diversification Menée par l’Enfant

La diversification alimentaire de l’enfant s’inscrit dans une continuité nutritionnelle et affective. 
C’est la maturation de l’activité motrice et cérébrale qui va nous indiquer quand bébé sera prêt pour se diversifier.
En général, la diversification de l’enfant débute entre 4 et 6 mois.
Les signes précurseurs de l’enfant pour commencer à manger autre chose que le lait maternel ou le lait de préparation pour nourrisson sont faciles à repérer.
Votre bébé met tout à la bouche, il attrape avec dextérité et préhension les objets qu’il trouve à sa portée. Il commence à se retourner et parfois même à se tenir assis. Il cherche à manger dans vos assiettes et développe une curiosité à vous regarder manger et mime même votre gestuelle. La salivation est également de mise. Parfois l’arrivée de la première dent est imminente également.
Une chose est sur, avant 6 mois le lait est l’aliment nutritionnel essentielpour la croissance de l’enfant et couvre intégralement les besoins de l’enfant jusqu’à 6 mois.
L’objectif de la diversification menée par l’enfant est l’apprentissage ludique et progressif par l’enfant à se nourrir de manière autonome et adapté à ses besoins.
Part sa maturation cérébrale, digestive et sa motricité, il va trouver par lui même les aliments dont il a besoin pour grandir et se développer.
Le lait maternel fourni à dose constante certains nutriments tels que le fer et s’appui sur l’apport extérieur d’aliments pour assurer les besoins nécessaires après 6 mois.
Il est donc intéressant de respecter les apports spécifiques en fonction de l’âge de l’enfant.
Il existe des fenêtres d’introduction pour certains aliments comme le gluten et l’arachide par exemple (respectivement 4-6 et 6-8 mois) ou le simple contact par l’enfant suffit à limiter les risques potentiels d’allergies.
Les protéines (viande, poisson, oeuf) sont de l’ordre de 10g par jour soit 70g par semaine entre 6 à 9 mois, contrairement aux fruits et légumes qui sont à volonté et BIO.
Le réflexe nauséeux avant 12 mois est une aide précieuse pour limiter les risques de fausse route pour les débuts !
Préparer des morceaux gros comme le point de votre enfant au minimum, en cube, en bâtonnet. 
Varier les couleurs des aliments, crus ou cuits, sans ajout de sucre et de sel. Les épices et les différentes huiles prendront tout leurs sens dans les aliments de saison.
 
Profiter des moments en famille pour débuter et le laisser faire seul !
Inscrivez vous aux ateliers DME pour  commencer sereinement, partager vos expériences et mieux comprendre les besoins de bébé. 

Rédactrice : 

Céline BOURGANEUF
Consultante en lactation IBCLC
Accompagnante BN, Approche Colson
celinebourganeuf.com

Source : OMS, PNNS, HAS, ANAES, AFFSAPS

 

Allaiter, combien de temps ?

Allaiter, combien de temps ?

L’allaitement maternel comme tous les mammifères est naturel et physiologique pour l’être humain.
La naissance d’un bébé engendre le processus de lactation autrement dit la montée laiteuse.  Ainsi le petit de l’homme se nourrit du meilleur pour son développement et sa croissance grâce au lait de sa mère. Aussi est il le plus adapté puisqu’il va tout au long de l’évolution du bébé s’adapter aux besoins spécifiques et le protéger des infections pendant toute la durée de l’allaitement.
L’OMS recommande un allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois de vie de l’enfant et partiel c’est à dire un allaitement maternel complémenté d’une diversification progressive par l’introduction d’aliments autre que le lait.
L’allaitement dit partiel est recommandé jusqu’au moins 2 ans de l’enfant de manière physiologique par l’OMS depuis 2006.
En France le taux d’allaitement maternel au delà des 3 premiers mois est très bas contrairement aux autres pays avoisinant.

L’allaitement maternel par ailleurs peut durer pour certaines familles jusqu’à 5 à 7 ans.

Rédactrice : 

Céline BOURGANEUF
Consultante en lactation IBCLC
Accompagnante BN, Approche Colson
celinebourganeuf.com

Référence
Assouplissement par contre pression

Assouplissement par contre pression

L’assouplissement par contre pression est une méthode utilisée en cas d’œdème mammaire comme l’engorgement.
Cette technique est utilisée afin de soulager la pression exercée sur le mamelon. Elle  permet ainsi d’assouplir le sein et de favoriser l’éjection du lait devenue parfois difficile. L’assouplissement va permettre également une meilleure prise en bouche du sein par le bébé et faciliter ainsi le drainage du sein pour un assouplissement complet par la tétée.
Le massage sera exercé avec vos deux mains, soit avec trois ou 4 doigts de chaque main, soit avec un doigt de chaque main (pouce et index). Appuyez doucement vers la poitrine pendant 60 secondes et plus. Alternez les quadrants, lorsque la pression est exercée avec un seul doigt de chaque main. Répétez plusieurs fois si nécessaire.

Exercer ce massage juste avant la mise au sein ou avant l’utilisation d’un tire lait.

Rédactrice : 

Céline BOURGANEUF
Consultante en lactation IBCLC
Accompagnante BN, Approche Colson
celinebourganeuf.com
 

Référence : la Leche League France lllfrance.org