Règles d’or pour passer un été lacté

Règles d’or pour passer un été lacté

6 Règles d’Or …

 

        1       

 

Pour les mamans allaitantes, l’apport d’eau n’est pas RECOMMANDE pour vos bébés. Le lait maternel contient à lui seul plus de 85% d’eau et suffit à couvrir les besoins physiologique de votre bébé même en cas de forte chaleur. Il hydrate et nourri contrairement à l’eau

 

        2      

 

Proposer régulièrement le sein sans modération. Votre bébé utilise également des calories pour réguler sa température et il demandera d’avantage à téter. Pour les bébés non allaités un biberon lait (1 mesurette de préparation pour nourrissons avec 30ml d’eau) pourra être proposé également régulièrement

 

        3      

 

Aérer votre maison tôt le matin et en fin de journée pour faire entrer un peu de fraicheur et d’air nouveau. Limiter le soleil direct dans la journée en fermant les volets

 

          4      

 

Limiter les trajets. Un chapeau et des vêtements d’été de couleur clair et légers

 

        5      

 

Profiter de la fin de journée pour faire une balade rafraichissante afin d’apaiser bébé des chaleurs de la journée et de mieux appréhender la nuit

 

        6      

 

 Pensez au linge humide pour rafraichir le   corps de votre bébé et aux jeux d’eau (toujours sous surveillance) pour le coté ludique

 

Rédactrice : 

Céline BOURGANEUF
Consultante en lactation IBCLC
Accompagnante BN, Approche Colson
celinebourganeuf.com

Source : lll.org

 

 

 

Portage sécure

Portage sécure

« Quoi de mieux que le son de la voie de sa maman & le bercement des bruits de son coeur après la naissance ».
 
 Le portage est une technique ancestrale, utilisé de génération en génération dans différentes cultures, pour ses nombreux bienfaits.
Porter son bébé c’est lui transmettre le sentiment de bien-être, la sécurité, la chaleur, le bercement, le mouvement,le développement harmonieux, la vie.
Il y a de multiples bonnes raisons de porter son enfant mais c’est avant tout le moyen le plus physiologique & le plus naturel pour prendre soin de lui. 
Vous débutez avec bébé & l’écharpe de portage. faites vous accompagner sur les différents noeuds d’écharpe & les bienfaits du portage afin de vous aider à maitriser le serrage & porter votre bébé en toute sécurité.
Quels sont les bienfaits pour bébé ?
Le portage apporte à l’enfant une sécurité affective, un attachement de part la proximité & la chaleur du porteur.
C’est une continuité naturelle au delà de la grossesse;  un continuum du portage in utero au portage extra utérin pour la diade mère-enfant.
Il permet à l’enfant une adaptation à l’environnement en douceur en permettant la stabilité de ses fonctions vitales & de sa thermorégulation. Son développement physique & psychologique est ainsi favorisé dès le début de sa vie.
Il facilite la digestion, favorise l’émission des gaz du tube digestif & diminue ainsi les troubles coliques. Il diminue également les reflux gastro-oesophagiens physiologiques & les inconforts qui en découlent. 
Il favorise la détente, le lâcher prise, le bien être, l’endormissement. Les pleurs sont moindres, le stress, les angoisses en sont diminués.
Il permet également à l’enfant de retrouver une position physiologique proche de sa position foetale.
Et pour son développement ?
Il favorise le tonus musculaire & développe le système vestibulaire (orientation & verticalité). Protège le dos de votre bébé des mauvaises postures ainsi que les hanches.
Il stimule le système sensoriel par la socialisation et la proximité physique & affective.
Il développe la curiosité, l’imitation, la créativité & l’estime de soi.
Il renforce sa sécurité émotionnelle par la fréquence des échanges tactiles et la proximité des contacts corps à corps.
Quels sont les bienfaits pour les porteurs ?
Porter son enfant est une notion de plaisir partagé, de bien être, de proximité, de détente et de peau à peau l’un contre l’autre. Il permet au porteur une préoccupation optimale, un regard bienveillant sans se limiter dans le temps tout en faisant tout autre chose.
Liberté de mouvement & d’esprit !
– Déplacement en toute liberté, bras dégagés.
– Plénitude & renforcement des compétences parentales.
– Répartition harmonieuse du poids.
– Respect des normes de sécurité.
– Développement de l’éveil & sécurité affective pour bébé.
Un épanouissement tout contre vous; votre bébé est naturellement programmé pour être porté avant l’âge de la marche & après !

Rédactrice : 

Céline BOURGANEUF
Consultante en lactation IBCLC
Accompagnante BN, Approche Colson
celinebourganeuf.com

Allaitement en public ?

Allaitement en public ?

Je rencontre encore aujourd’hui des femmes pour qui allaiter n’est pas si simple. Une femme me compte ceci . . .
  « Aujourd’hui je fais les courses alimentaires dans un centre commercial. Comme à mon habitude, ma fille Lisa est avec moi. Elle a maintenant 4 mois. Quatre mois d’allaitement, de bonheur, de fusion & d’amour.
  C’est alors que pendant mes achats, ma fille se met à réclamer le sein. Sans attendre je lui donne le sein pour lui donner à manger. J’était avec l’écharpe de portage comme souvent quand je l’allaite à l’extérieur de mon domicile. Des personnes m’ont regardé bizarrement mais je n’y prête plus vraiment attention… Soudain… Une personne de l’accueil du magasin me demande de bien vouloir nourrir ma fille :
   – Soit dans les toilettes se trouvant au fond du magasin,
   – Soit à l’extérieur du magasin, sur le parking.
 Allaiter en public c’est comme si l’on s’exhibait devant les gens mais NON !
Nous nourrissons simplement nos enfants !! J’allaite ma fille que cela plaise ou déplaise… ! Et maintenant j’assume ce choix pour mon enfant même si cela n’a pas toujours été le cas.                                                 
 Ce qui m’a le plus choqué et vexé c’est qu’il y ai personne pour me soutenir.
« Aucune Lois Interdit d’Allaiter son enfant dans les lieux publics ». 
 
N’oublions pas qu’allaiter est un droit pour tous !

Rédactrice : 

Céline BOURGANEUF
Consultante en lactation IBCLC
Accompagnante BN, Approche Colson
celinebourganeuf.com

 

Alcool et allaitement

Alcool et allaitement

Les recommandations sont en défaveur d’une prise d’alcool pendant l’allaitement mais pour autant, l’allaitement ne doit être vécu comme une contrainte. En effet, l’objectif de cet article est de trouver un équilibre entre plaisir festif et poursuite de l’allaitement sans danger pour bébé.
Eclairons nous sur les mécanismes de l’alcool pour allier au mieux allaitement & festivité !
L’alcool passe dans le lait à un taux similaire à celui retrouvé dans la sang mais il ne modifie pas sa composition. Il se produit en revanche de façon transitoire mais significative des modifications dans la production des deux hormones liées à l’allaitement.
En effet, le réflexe d’éjection stimulé par l’hormone appelée l’ocytocine est diminué après une prise d’alcool. La quantité de lait obtenue par le bébé ou par l’expression de lait en sera donc diminuée. Le taux de prolactine lui en revanche est en augmentation. La prolactine étant responsable de la fabrication du lait, il en résulte une augmentation de quantité de lait produite et parallèlement une sensation de plénitude mammaire ainsi qu’une sensation d’euphorie et de détente associées à cette hormone.
Comprenons ainsi une augmentation de la production de lait mais une diminution d’éjection de la quantité de lait pour bébé en cas de prise d’alcool. Votre bébé recevra donc moins de lait pour un même effort de succion même si votre sein produit une quantité de lait suffisante.
   Quand est-il préférable de consommer un verre d’alcool ?
Les spécialistes préconisent une prise d’alcool à distance d’une tétée. Autrement dit, si il y a consommation d’un verre d’alcool il est préférable de le consommer juste après une tétée afin de limiter le passage important pour bébé.
A noter également, la prise d’alcool à jeun augmente la rapidité de son absorption (donc de son effet neurologique, hormonal et de sa diffusion dans le lait) : 30 à 60 minutes à jeun pour 60 à 90 minutes chez une femme ayant des aliments présents dans son estomac.
En résumé boire un verre de 10 g d’alcool pur (cf équivalence ci-dessous) en ayant mangé et à distance d’une tétée semble plus favorable, 2 heures minimum en moyenne après une tétée.
Quelle quantité puis-je absorber sans être délétère pour mon enfant ?
La quantité dépend de la taille, du poids et du métabolisme de chaque individu pour éliminer le nombre de verre absorbé. Une femme petite et mince verra son temps d’élimination totale d’alcool plus important qu’une personne plus grande et plus forte pour un même nombre de verre consommé.
Par ailleurs, plus le nombre de verre est important plus le temps d’élimination est également important.
Les conséquences sur l’enfant en cas de consommation excessive sont :
       – Trouble du sommeil
       – Diminution de la quantité de lait ingérée
       – Risque d’hypoglycémie
       – Risque d’altération du développement par toxicité de l’alcool
L’alcool est à consommer avec modération. La prise d’alcool diminue la vigilance et la capacité d’écoute des besoins de son bébé.
Vous retrouverez sur ma page Facebook pro le tableau exhaustif ainsi que les recommandations pour les professionnels de santé. Vous trouverez également des informations complémentaires sur le site meilleurdepart.org.
NB : 10 g d’alcool pur = 25 cl de cidre = 25 cl de bière à 5° = 10 cl de vin = 10 cl de champagne = 6 cl d’apéritif à 20° = 3 cl de whisky = 2,5 cl de boisson anisée non diluée = 2,5 cl de digestif à 45 °

Rédactrice : 

Céline BOURGANEUF
Consultante en lactation IBCLC
Accompagnante BN, Approche Colson
celinebourganeuf.com

Références :
Allaiter aujourd’hui n° 64, LLL France, 2005.
lllfrance.org AA 64 : alcool et allaitement
meilleurdepart.org
la medecine de famille canadien 2002; vol. 48, p. 39-41